Les Actualités

Se former à la démédication

Pour accompagner les éleveurs dans l’objectif de réduire l’utilisation des antibiotiques, Le Gouessant poursuit ses formations « Démédication » en Bretagne.

Au total, ce sont près de 100 éleveurs de volailles chair qui ont été formés à la démédication partout en Bretagne. Après quelques rappels sur les bactéries et l’antibiorésistance, les premiers résultats du suivi des indicateurs d’exposition ont été présentés aux éleveurs. Ces derniers ont ensuite pu échanger autour des bonnes pratiques d’utilisation des antibiotiques et des différentes alternatives. A l'issue de ces formations, chaque éleveur a listé les trois axes prioritaires sur lesquels il souhaite travailler pour réduire son utilisation d’antibiotiques. Le premier axe, mentionné par 55 % des éleveurs, est le travail sur la qualité de l’eau de boisson des volailles, suivi par l’utilisation de solutions alternatives comme les huiles essentielles, la phytothérapie, l’homéopathie. Des éleveurs souhaitent également travailler sur la période de démarrage, la gestion de la litière en dinde, les flores de barrière, la vaccination et le nettoyage-désinfection. Chaque éleveur sera accompagné par l’équipe technique et vétérinaire sur les axes de travail choisis. Pour les volailles aussi, l'usage d'antibiotiques n’est pas systématique !  

Imprimer

Vous aimerez aussi

Article

Technologie NIR : les bonnes prédictions nutritionnelles

Équipé de la technologie proche infrarouge qui permet de prédire les valeurs nutritionnelles des matières premières et produits finis, Le Gouessant crée ses propres équations.

Lire l’article
Article

Agriculture & attentes sociétales : le point de vue des producteurs

Qualité de produit, proximité, transparence sur les pratiques… Comment transformer les attentes sociétales en opportunités, quel accompagnement par la coopérative ?

Lire l’article
Article

Le Gouessant, Coopérative par Nature, au service de ses adhérents

En 2018, le groupe coopératif Le Gouessant a réalisé un chiffre d’affaires de 538 millions € et dégagé un résultat net de 11,3 millions €, avec 4 000 adhérents et 750 salariés

Lire l’article

Partagez ce contenu sur les réseaux sociaux :