Les Actualités

Séminaire d’été : les équipes Volaille et Terres de Breizh ont visé juste

Échanger, comprendre, fédérer, dynamiser… Objectifs atteints pour les équipes Volaille et Terres de Breizh qui se sont retrouvées les 29 et 30 juin derniers au Domaine des Ormes, à Dol-de-Bretagne (35), lors du séminaire d’été.

seminairevolailleEH

 

Au programme

C’est tout un programme, joliment concocté par Melinda Riou, Assistante commerciale, qui attendait les équipes de la volaille chair, poulettes et pondeuses, reproduction et Terres de Breizh.

Plus de 30 participants ont ainsi pu tester, non sans difficulté, leur précision au tir à l’arc ainsi que sur le green. Ils se sont ensuite retrouvés pour le tant attendu dîner d’équipe qui fut l’occasion pour tous d’échanger dans un cadre moins formel.

Lendemain matin, réveil en fanfare pour la traditionnelle mais toutefois essentielle réunion de service. Ont été partagés en toute transparence les chiffres clés du premier semestre et les perspectives d’évolution qui s’offrent à la coopérative.

Et pour tester l’enthousiasme des services sur le terrain, clôture du séminaire par une course d’orientation en équipe avec pour mots d’ordre : réflexion stratégique et endurance !

Tour d’horizon 2016 et plus

  • Objectif volaille 2016 : 413 000 tonnes d’aliments avec une légère avance sur l’objectif à fin mai ;
  • Volaille chair : une activité sur laquelle Le Gouessant s’est repositionné plus fortement ;
  • Poulettes et pondeuses : un marché de l’œuf en pleine mutation, avec une désaffection des consommateurs pour l’œuf de poule en cage et un intérêt qui ne se dément pas pour le Plein Air et le Bio ;
  • Reproduction : un secteur qui présente encore un potentiel de croissance ;
  • Retour sur les axes stratégiques du Gouessant suite à l’assemblée générale : l’innovation, l’organisation tournée vers le client, la création de valeur par une gamme de services associés.

Point sur la géobiologie

Problème d’alimentation, de picage ou de nervosité chez les volailles ? Les perturbations électromagnétiques dans les élevages peuvent être la source de nombreux ennuis. Ce séminaire d’été fut aussi l’occasion de faire un point sur la géobiologie aux côtés de Frédéric Trecherel, Technico-Commercial poulettes et pondeuses.

Les fuites de courant sont nombreuses en Bretagne à cause des sols peu profonds. Elles peuvent poser problème si elles passent dans des failles ou des cours d’eau. Pour faire une bonne mise à la terre des installations électriques, il faut savoir où sont les failles et faire attention à l’emplacement des poteaux électriques (des terres, des neutres). Les panneaux solaires, les antennes téléphoniques ou les éoliennes peuvent aussi favoriser les fuites de courant néfastes.

Afin de voir si certains problèmes rencontrés pourraient être résolus grâce à cette approche, un audit d’élevage va être organisé prochainement.

Imprimer

Vous aimerez aussi

Article

Le 29 juin à Bréhand : vente de génisses d’élite

Ils sont passionnés d’élevage et entreprenants. Trois étudiants organisent, le 29 juin prochain, une vente prestigieuse de génétique bovine dans l’exploitation familiale de l’un d’entre eux.

Lire l’article
Article

Vu dans Linéaires : le jambon de chez nous

Ils ont trouvé un bon moyen de se différencier dans un rayon jambon qui laisse peu de place…

Lire l’article
Article

Les journées qui rendent la route plus sûre

Chaque jour, nos collaborateurs donnent le meilleur d’eux-mêmes. Ils sont notre première richesse. Mais cette quête de performance ne doit pas les conduire à prendre des risques au volant.

Lire l’article

Partagez ce contenu sur les réseaux sociaux :