Les Actualités

Recrutement : 66 nouveaux collaborateurs au Gouessant en 2017

En 2017, le Groupe coopératif agricole et agroalimentaire Le Gouessant a embauché 66 personnes (41 hommes et 25 femmes) en contrat à durée indéterminée. Ses effectifs atteignent désormais 730 salariés.

Près de 75% de ces embauches concernent la Coopérative, le solde se répartissant dans ses diverses filiales notamment Ufab spécialisée dans l’agriculture biologique et Nutri Ouest, spécialisée en fabrication et commercialisation d’aliments nutritionnels et minéraux. Près d’un tiers des salariés embauchés ont rejoint les équipes en charge du suivi technico-commercial des élevages mais aussi du développement des ventes pour la marque Terres de Breizh. Un quart a rejoint la production.

Un personnel jeune et qualifié

Les nouveaux collaborateurs du Groupe sont jeunes et qualifiés. Leur moyenne d’âge est de 33 ans et 30% d’entre eux ont moins de 25 ans. Le niveau de qualification demeure toujours élevé : 80% des nouveaux collaborateurs sont détenteurs
d’un diplôme égal ou supérieur au niveau BAC + 2 et parmi ceux-ci près de la moitié sont détenteurs d’un BAC + 5.

Le Gouessant parie sur la formation par alternance

Pour faire face à ses besoins croissants de personnels qualifiés, Le Gouessant a poursuivi sa politique de formation de jeunes par alternance, principalement pour les fonctions techniques et commerciales. Actuellement, 23 jeunes ont intégré ce programme dont 15 en contrat d’apprentissage et 8 en contrat de professionnalisation. Pour faciliter l’intégration de ces « alternants » chaque année plus nombreux, Le Gouessant a développé un parcours d’accompagnement et de formation spécifique qui leur permet de mieux connaître le fonctionnement et les activités de l’entreprise.

Plus de 360 000 euros investis en formation continue

Le Gouessant ne mise pas que sur le recrutement de nouveaux talents : il investit également dans la formation pour la gestion des compétences de son personnel en place. Les formations liées à la sécurité au travail représentent 15% des dépenses totales, c’est une des priorités de la Coopérative.

Imprimer

Vous aimerez aussi

Article

Conversion : ils transforment leur bâtiment pondeuses standards

Après avoir mûrement réfléchi leur projet de transformation de l’atelier pondeuses cages, Isabelle et Yann Bourgès ont ouvert les portes de leur bâtiment rénové en poules biologiques.

Lire l’article
Article

Terres de Breizh se fait une place dans le bio

TERRES de BREIZH pénètre le marché Bio de la grande distribution et des réseaux spécialisés avec sa barquette de pommes de terre bretonnes Bio.

Lire l’article
Article

Des méthodes d’élevage alternatives pour réduire les antibiotiques

En supprimant le recours systématique aux antibiotiques, les éleveurs contribuent à améliorer la santé de chacun et à préserver les générations futures de l’antibiotique.

Lire l’article

Partagez ce contenu sur les réseaux sociaux :