Les Actualités

R&D : le 100e essai d’aliment porcelet en élevage

Véritable outil de Recherche et Développement, le test en élevage permet de mettre au point les aliments. Rétrospective à l’occasion du 100e essai à l’élevage de Trévé (22).

Avec plus de 17 000 porcelets pesés, les 100 premiers essais ont contribué à définir les programmes alimentaires d’aujourd’hui. Ainsi, nos aliments ont passé le test, en condition réelle, avant leur commercialisation.

Test en contemporain

Étape clé de la mise au point des aliments, les tests en élevage permettent de valider les innovations nutritionnelles. Ils consistent à évaluer leur intérêt technique et leur impact économique.

En pratique, les aliments sont testés en « contemporain ». C’est-à-dire que l’effet de deux aliments est comparé sur deux lots d’animaux, élevés dans des conditions identiques (même salle, même température, même eau…).

En pratique

Les porcelets sont pesés le jour de leur sevrage, case par case. Puis des paires de cases de poids égal au sevrage sont constituées. Les animaux seront à nouveau pesés toutes les 3 semaines. En parallèle, la quantité d’aliment ingérée est mesurée à chaque période, ce qui permet de calculer l’indice de consommation. Toutes les observations de l’éleveur sont également prises en compte.

Un tri drastique

Sur les 100 premiers essais, seule la moitié des solutions testées ont été retenues car elles apportaient une plus value au programme alimentaire précédent. Dans l’autre moitié, l’aliment essai n’a pas fait mieux que le témoin. Une démarche rigoureuse qui apporte des preuves de l’efficacité de nos aliments et nous donne davantage de conviction pour les présenter en élevage.  

Rétrospective des temps forts

2007 Essais à blanc pour valider le dispositif

2008 Gamme FORTY, nouvelle génération

2009   TWENTY, la règle des 7 kg

2011 FORTY QUAD, deuxième aliment sécurisé

2012 Gamme PREVA, l’alimentation sans antibiotique

2013 SELKO PH, la voie de l’acidification de l’eau

2014 GULLY, le programme des petits

2015 Règle des 14 kg, confirmée en aliment blanc

2016 SN BENZOÏNE, la voie des additifs en sécurité digestive

2017 gully, continuité entre la maternité et le post-sevrage

Imprimer

Vous aimerez aussi

Article

Conversion : ils transforment leur bâtiment pondeuses standards

Après avoir mûrement réfléchi leur projet de transformation de l’atelier pondeuses cages, Isabelle et Yann Bourgès ont ouvert les portes de leur bâtiment rénové en poules biologiques.

Lire l’article
Article

Terres de Breizh se fait une place dans le bio

TERRES de BREIZH pénètre le marché Bio de la grande distribution et des réseaux spécialisés avec sa barquette de pommes de terre bretonnes Bio.

Lire l’article
Article

Des méthodes d’élevage alternatives pour réduire les antibiotiques

En supprimant le recours systématique aux antibiotiques, les éleveurs contribuent à améliorer la santé de chacun et à préserver les générations futures de l’antibiotique.

Lire l’article

Partagez ce contenu sur les réseaux sociaux :