Offre d’apprentissage Aquaculture : Les aliments pour Circuits fermés

Intitulé
L’Aquaculture en circuits fermés, maîtrise et optimisation de cette technologie via la nutrition

L’entreprise
La Coopérative Le Gouessant spécialiste de la nutrition animale depuis plus de 50 ans, est un acteur
incontournable de l’agriculture Bretonne En effet, via ses 750 employés et ses 7 usines elle produit près
de 900 000 tonnes d’aliments Sa filiale Le Gouessant Aquaculture créée il y a 30 ans, est un des leaders
français sur le marché de l’alimentation aquacole.

Contexte
Les pratiques aquacoles sont de plus en plus précises et techniques En effet, la demande ne cesse
d’augmenter, il faut donc améliorer et optimiser les pratiques pour produire dans de meilleures
conditions et en plus grandes quantité.
Il existe divers modes d’élevages en bassins, en étangs, en cages en pleine mer ou encore en circuits
fermés (souvent appelé RAS pour Recirculated Aquaculture System.
Les élevages en circuit fermé ont pour spécificité de limiter au maximum l’apport d’eau « neuve ». En
effet, l’eau en sortie du système est filtré de façon physique chimique et biologique pour être nettoyée
avant d’être réinjectée dans le circuit.
Les avantages de ce mode d’élevage sont la gestion précise de la qualité d’eau la possibilité d’élever les
poissons à haute densité dans un volume d’eau restreint, la maitrise de tous les i ntrants et la réduction
des risques d’entrée de pathogènes externes.

Cependant, ce type de système requière des aliments spécifiques résistants au système de distribution
automatiques, peu salissants et très digestes pour limiter les troubles de la qualité d’eau Des
connaissances sont nécessaires pour mieux en maitriser tous les aspects.

L’enjeu de cette offre d’apprentissage est d’améliorer l’offre d’aliments spécifiques aux circuits fermés :

1ère phase : Améliorer la structure physique des granulés pour poissons comprendre les interactions
entre les matières premières et les paramètres d’extrusion, pour augmenter la durabilité, l’élasticité et le
relargage en huile des aliments (porosité
2nd phase : Création d’aliments et supplémentations spécifiques missions détaillés ci dessous

Missions
1ère Phase
– Etude bibliographique sur l’optimisation du procédé d’extrusion des aliments aquacoles (en anglais)
* Principes de l’extrusion
* Critères du « bon » granulé
* Impacts et interactions entre les matières premières sur les critères retenus
* Structure et aspect des aliments (porosité, relargage)

– Compréhension des pratiques actuelles d’extrusion sur l’usine
– Elaboration de protocoles pour analyser et quantifier les critères de suivi pertinents (relargage, durabilité, tailles des pores…)
– Mise en place et suivi de tests à l’usine (Création, tests et réglages d’outils)
– Analyse des résultats et recommandations

2ème Phase
– Effectuer une veille concurrentielle sur l’offre alimentaires proposé par les concurrents
– Faire une étude bibliographique
* Des essais réalisés en circuits fermés
* Des différents additifs existant pour densifier les fèces (mises à jour de nos connaissances avec les nouveautés)
* Des rejets en pisciculture (comment les réduire, les récupérer …)
* De la technologie des aliments (porosité, relargage …)

– Veille réglementaire sur la liste des additifs et matières premières autorisées en aquaculture
– Rencontre des fournisseurs pertinents
– Formulation d’aliments avec les formulateurs suite au choix d’additifs
* Suivi de la fabrication des aliments en usine
– Elaboration de protocoles pour la mise en place d’essais en élevages et en stations expérimentales
– Suivi des tests en élevage avec récupération et analyses des fèces
– Traitement des données récupérées (poids, indices de conversions …)

Durée de l’apprentissage : 1 ou 2 ans

Localisation : Saint-Aaron (22)

Contact :
cyndel.masset@legouessant.fr
Tél: 06 85 30 91 71
yann.marchand@legouessant.fr
Tél : 02 96 30 74 74

Imprimer

Vous aimerez aussi

Article

Technologie NIR : les bonnes prédictions nutritionnelles

Équipé de la technologie proche infrarouge qui permet de prédire les valeurs nutritionnelles des matières premières et produits finis, Le Gouessant crée ses propres équations.

Lire l’article
Article

Agriculture & attentes sociétales : le point de vue des producteurs

Qualité de produit, proximité, transparence sur les pratiques… Comment transformer les attentes sociétales en opportunités, quel accompagnement par la coopérative ?

Lire l’article
Article

Le Gouessant, Coopérative par Nature, au service de ses adhérents

En 2018, le groupe coopératif Le Gouessant a réalisé un chiffre d’affaires de 538 millions € et dégagé un résultat net de 11,3 millions €, avec 4 000 adhérents et 750 salariés

Lire l’article

Partagez ce contenu sur les réseaux sociaux :