Les Actualités

Féverole de printemps : une filière locale s’épanouit

Plusieurs services du Groupe se sont investis dans la création d’une nouvelle filière courte au profit des adhérents : la féverole de printemps. Cette culture va sécuriser le revenu des exploitants et renforcer l’approvisionnement local en protéines de qualité.

Une cinquantaine d’agriculteurs, travaillant avec Le Gouessant en Ille-et-Vilaine, Côtes-d’armor et Morbihan, remettent au goût du jour la culture de féverole. Quelque 300 hectares ont été semés en ce mois de février, avec une variété spécialement sélectionnée pour son fort taux de protéines et sa faible teneur en vicine-convicine (composés anti-nutritionnels). Après récolte, ces féveroles, cultivées en Bretagne à partir de semences certifiées, entreront dans la formulation d’aliments haut de gamme fabriqués par Le Gouessant. Ainsi, du végétal à l’animal, la boucle est bouclée dans un  périmètre de proximité.

Une marge brute attractive

En prenant cette initiative, la Coopérative crée de la valeur sur le territoire. Elle offre un nouveau débouché aux adhérents. Elle sécurise leur production avec un contrat garantissant une marge brute attractive par hectare. Elle relocalise, diversifie et renforce ses sources d’approvisionnement en protéines. Elle répond aux exigences d’un cahier des charges avec une matière première de qualité, dont la production est entièrement tracée.

Ce projet collaboratif a mobilisé, sous l’impulsion du service ruminants, de nombreux services du Gouessant : Recherche et Développement, Formulation, Achats, Collecte, Contrôle de gestion, Agrofournitures. Ce dernier a conçu un itinéraire cultural balisant les différentes étapes techniques indispensables à la production de féverole. Les techniciens en productions végétales sont déterminés à accompagner les producteurs dans la réussite de cette nouvelle aventure commune.

Imprimer

Vous aimerez aussi

Article

Juliette Marque, son audace !

Rencontre avec Juliette qui a intégré les équipés de Newborn Animal Care en VIE (Volontariat International en Entreprise) avec pour mission de développer le marché asiatique.

Lire l’article
Article

Des insectes bientôt au menu

Le Gouessant Aquaculture expérimente l’introduction de farines d’insectes dans les aliments pour truites. Les explications de Louis Lesur, ingénieur recherche, développement et formulation sur l’intérêt de cette surprenante matière première. 1 2 Dans quel cadre s’inscrivent vos recherches ? Louis Lesur : « Il y a encore quelques années de cela, les farines de poissons constituaient la […]

Lire l’article
Article

Qualité de vie au travail : les chemins de l’action

Une soixantaine de collaborateurs s’implique dans la démarche participative de réflexion et d’actions mise en place par Le Gouessant autour de l’amélioration des conditions de vie au travail.

Lire l’article

Partagez ce contenu sur les réseaux sociaux :