Les Actualités

Fermes des 4 Soleils : débouchés garantis, valorisation assurée

Les éleveurs de porcs, membres du Réseau « Les FERMES des 4 SOLEILS », peuvent désormais sécuriser leurs débouchés. Ils peuvent bénéficier d’une marge nette supplémentaire de 2€ par porc en moyenne, grâce à l’offre différenciée de produits développée par Le Gouessant.

Vous êtes soucieux du devenir de vos produits ? Sensibles aux attentes des consommateurs en matière d’environnement, de bien-être animal, de lutte contre l’anti-biorésistance ? Vous êtes en quête de progrès technique et économique ? Vous êtes prêts à ouvrir les portes de votre élevage et à faire la transparence sur vos méthodes de production ? Alors ne cherchez plus, rejoignez « Les FERMES des 4 SOLEILS » de la Coopérative Le Gouessant. Outre la fierté de partager des expériences en réseau, vous pourrez sécuriser l’enlèvement de vos porcs et mieux valoriser vos produits.

Se différencier

Le Gouessant vous garantit en effet un éventail permanent de 3 débouchés parmi les 4 suivants :

  • le porc Cadran pour défendre le prix de base par la vente au Marché du Porc Breton à Plérin ;
  • le porc conformé Charal, porc maigre de qualité supérieure livré à l’abattoir Bigard ;
  • le porc de qualité sanitaire supérieure (pas d’utilisation d’antibiotique), nourri sans OGM, à destination de l’abattoir Kermené et de l’enseigne Leclerc. Le Gouessant a conquis 80 % de ce nouveau marché dès son lancement à l’automne 2016 ;
  • le porc TERRES de BREIZH, marque 100 % bretonne développée par la Coopérative (jambon blanc depuis mars 2016, lardons en cette fin d’année).

Autant de circuits courts qui permettent de vous différencier de la production conventionnelle et de ne pas mettre « tous vos porcs dans le même panier. » L’intelligence de ce dispositif, qui couple plusieurs débouchés gérés hebdomadairement par Le Gouessant en fonction des demandes, laisse une grande latitude aux éleveurs indépendants, performants et réactifs qui ne souhaitent pas être catalogués dans une filière.

Imprimer

Vous aimerez aussi

Article

Juliette Marque, son audace !

Rencontre avec Juliette qui a intégré les équipés de Newborn Animal Care en VIE (Volontariat International en Entreprise) avec pour mission de développer le marché asiatique.

Lire l’article
Article

Des insectes bientôt au menu

Le Gouessant Aquaculture expérimente l’introduction de farines d’insectes dans les aliments pour truites. Les explications de Louis Lesur, ingénieur recherche, développement et formulation sur l’intérêt de cette surprenante matière première. 1 2 Dans quel cadre s’inscrivent vos recherches ? Louis Lesur : « Il y a encore quelques années de cela, les farines de poissons constituaient la […]

Lire l’article
Article

Qualité de vie au travail : les chemins de l’action

Une soixantaine de collaborateurs s’implique dans la démarche participative de réflexion et d’actions mise en place par Le Gouessant autour de l’amélioration des conditions de vie au travail.

Lire l’article

Partagez ce contenu sur les réseaux sociaux :