Les Actualités

FERMES 4 SOLEILS : pérenniser son exploitation pour rester compétitif

Les éleveurs FERMES 4 SOLEILS ont la volonté de pérenniser leurs exploitations pour rester compétitifs. Ce point qui fait partie des dix engagements de la charte qualité est vérifié lors des audits de référencement : « Je veille à la pérennité de mon exploitation ». Ce mois-ci, nous avons choisi de vous présenter une exploitation qui, en moins de 10 ans, a beaucoup évolué, confirmant aujourd’hui ses performances technico-économiques.

Ferme laitière des Rives

En 2014, lors du départ en retraite de leur mère Annie, Olivier et David Lesné - éleveurs de vaches laitières à Hénanbihen (22) installent deux robots de traite de marque Fullwood. Équipés auparavant d’une salle de traite 2 x 4, le temps de traite était de 2 heures matin et soir. « Avec une personne de moins sur l’exploitation, la première motivation était d’éliminer cette contrainte quotidienne. surtout celle du soir qui nous perturbait lors des travaux des champs. »

Après 3 ans de recul, les bénéfices sont nombreux

« Le premier avantage que nous apportent les robots est la qualité de vie. Avec le temps gagné sur la traite, nous pouvons envoyer et récupérer nos enfants à l’école, nos épouses travaillant à

l’extérieur. Une personne peut assurer le travail seul le week-end du vendredi au lundi. nous pouvons également prendre des vacances plus facilement. Au niveau technique, la qualité du lait est équivalente à celle obtenue en salle de traite et nous avons gagné 2 litres de lait par vache. Les vaches se sentent mieux dans le bâtiment aujourd’hui. Les robots contribuent à leur bien-être.

Désormais, nous connaissons mieux nos vaches grâce au suivi quotidien par ordinateur. Avec l’économie d’un salaire et l’augmentation du quota en 2015, l’investissement est rentable et nous restons compétitifs. Et malgré une conjoncture actuelle difficile, notre gain en qualité de vie nous permet de passer la crise plus sereinement. »
 

Imprimer

Vous aimerez aussi

Article

Biodiversité : elle intéresse l’industrie aussi

C’est une première en Côtes-d’Armor ! L’association VivArmor Nature et Le Gouessant ont entrepris une enquête sur la biodiversité du site industriel de Saint-Aaron.

Lire l’article
Article

Découvrez l’épisode 2 de la web-série Fermes 4 soleils 

Rencontre avec Fabrice, éleveur de porcs et producteur de céréales en Bretagne.

Lire l’article
Article

Nouvelle maternité en faveur du bien-être des porcs

Chez Anne et Philippe Perrot, gérants d’un atelier de 450 truies à Plourhan (22), les truies et porcelets profitent de leur nouvelle maternité en faveur du bien-être animal.

Lire l’article

Partagez ce contenu sur les réseaux sociaux :