Les Actualités

Des audits pour continuer à progresser dans les élevages

SYPROPorcs lance une campagne d’audits de progrès en élevages porcins. Zoom sur ce projet ambitieux.

Récemment mise à mal par les associations de défense des animaux, l’image de l’agriculture dans l’opinion publique reste bonne même si bon nombre de personnes admettent que les éleveurs doivent encore améliorer leurs pratiques sur les questions sensibles telles que le bien-être animal.

Partant de ce constat, les équipes SYPROPorcs ont lancé à la rentrée une campagne d’audits dans les élevages de porcs. « On est reparti d’une feuille blanche » nous explique Guy Legalais (directeur SYPROPorcs). « À travers ces audits, on souhaite connaître ce que font nos élevages en s’engageant et en engageant les adhérents à respecter les règles. Il s’agit d’une véritable démarche de progrès qui corrobore avec les FERMES 4 SOLEILS et TERRES de BREIZH, même si cette fois tous nos élevages sont concernés. »

Bien-être animal, qualité, traçabilité… Chaque critère réglementaire est audité. « L’objectif n’est pas de pointer du doigt l’éleveur qui fait mal, mais de l’aider à s’améliorer en définissant avec lui des priorités et des actions correctives. » Cet accompagnement est assuré par Patricia Le Feuvre (animatrice technique qualité SYPROPorcs) qui se donne 6 mois pour auditer les 200 élevages porcins du groupement.

Témoignage

Pour Patricia Le Feuvre, « L’audit est créateur de valeur ajoutée en élevage »

« L’élevage d’aujourd’hui ne doit pas se contenter de remplir un cahier des charges. Il doit s’inscrire dans un contexte d’éthique. Avec mes collègues technico-commerciaux, ma mission est de conseiller les éleveurs et de leur apporter des recommandations notamment en termes de bien-être pour tous. Cela concerne le bien-être des animaux, mais aussi celui des hommes dans leur travail au quotidien. Ces axes de travail sont primordiaux pour conserver la confiance des citoyens et consommateurs. »

Lancement au SPACE

La campagne d’audits a été lancée au SPACE. Pour l’occasion, les éleveurs se sont vus remettre une valisette de classement leur permettant de regrouper tous les documents obligatoires en cas de contrôle (autorisations d’exploitation, assurances, documents sanitaires…). Une idée simple, mais à laquelle il fallait penser pour faciliter la mise en conformité des éleveurs qui, il faut bien l’avouer, se sentent parfois un peu perdus face aux nombreuses contraintes réglementaires.

Imprimer

Vous aimerez aussi

Article

Le Gouessant inaugure deux nouveaux bâtiments de volaille chair uniques en Bretagne

Jérémy Fillon, éleveur de volaille chair à Lanouée (56), inaugure deux nouveaux bâtiments d’élevage de 1250 m² chacun avec jardin d’hiver. Unique en Bretagne, ce projet porté par Le Gouessant confirme la volonté du Groupe coopératif d’accompagner ses adhérents dans un modèle d’agriculture plurielle et durable.  Installé à Lanouée (56), Jérémy Fillon élève désormais ses […]

Lire l’article
Article

Unité de transformation de légumes, UN PROJET CANON !

Le Gouessant investit pour conquérir des marchés dans le secteur porteur de l’alimentation végétale. L’unité de transformation des légumes est en chantier. Elle se prépare à passer à l’offensive avec des gammes élargies dès l’été prochain. Vue d’ensemble sur le nouveau cœur de l’unité de transformation désormais équipé d’une coupe canon et d’un trieur optique […]

Lire l’article
Article

Mais en fait, d’où vient notre alimentation ?

Producteur de légumes Terres de Breizh, il est un « agriculteur communicant ».

Lire l’article

Partagez ce contenu sur les réseaux sociaux :