Les Actualités

Conversion : ils transforment leur bâtiment pondeuses standards

Ça y est, Isabelle et Yann Bourgès y sont enfin. Après avoir mûrement réfléchi leur projet de transformation de l’atelier pondeuses cages, ils ont ouvert les portes de leur bâtiment rénové en poules biologiques, en juin dernier.

Depuis de nombreuses années, Isabelle et Yann élevaient 60 000 poules en cages. À l’annonce de la grande distribution sur l’arrêt de la vente d’œufs standards, Isabelle a cherché comment faire évoluer son outil en production alternative. D’autant plus, qu’elle avait envie de plus de contacts avec ses animaux.

Leur projet a pris forme sur les conseils de Nathalie Mordelet, responsable technique et de Dominique Caro, technicien bâtiment chez Le Gouessant. Les banques ont suivi et c’est parti ! 4 mois de chantier pendant lesquels Isabelle Bourgès et une équipe de 7 personnes ont démonté le matériel, vidé le bâtiment de ses cages et créé le jardin d’hiver. Ils ont ensuite monté nids, caillebotis et tout le matériel qui permettra aux 12 000 poules bio de se sentir bien chez elles. 4 mois intenses et stressants.

Un petit coup de neuf

Mais Yann et Isabelle sont allés plus loin. Afin de donner un petit coup de neuf à leur bâtiment, côté extérieur, ils ont remplacé les jupes par un bardage bois. Pour rester cohérent avec le biologique, ils ont également basculé près de 15 ha de cultures en production biologique.

Fiers de leur réaménagement, ils ont ouvert leurs portes aux éleveurs pondeuses et poulettes de la Coopérative ainsi qu’à leurs voisins. L’occasion pour tous, d’échanger sur cette mutation du marché de l’œuf.

Les poules ont pris place dans le bâtiment le 15 juin, soit 4 mois jour pour jour après le départ du dernier lot. Après quelques semaines de découverte du bâtiment, elles auront l’occasion d’explorer le parcours herbeux et paysagé de 5 ha.

Nous souhaitons à Isabelle et Yann de belles années en production biologique.  

Imprimer

Vous aimerez aussi

Article

C’est Bio la vie !

Pour son plus grand bonheur, Isabelle Bourges est passée de salariée à chef d’exploitation sur un élevage de 12 000 poules biologiques.

Lire l’article
Article

Techniques alternatives : elles tiennent le haut de l’affiche

Les adhérents du Gouessant membres du réseau Dephy ne restent pas les bras croisés face à l’agri bashing. Ils reconduisent cette année l’opération « je bine mon maïs. ».

Lire l’article
Article

Juliette Marque, son audace !

Rencontre avec Juliette qui a intégré les équipés de Newborn Animal Care en VIE (Volontariat International en Entreprise) avec pour mission de développer le marché asiatique.

Lire l’article

Partagez ce contenu sur les réseaux sociaux :