Les Actualités

Au GAEC de Ban : une stratégie gagnante

« Nous avons démarré une nouvelle stratégie de conduite d’élevage avec Le Gouessant en janvier 2016. Et les résultats sont là ! » s’exclament Bertrand Rouxel et Olivier Mathurin, les deux associés du GAEC de Ban, à Saint-Gorgon, dans le Morbihan.

« Lorsque Anthony est passé chez nous, nous nous sommes fixés trois objectifs : augmenter le niveau d’étable, diminuer le nombre de vaches et améliorer le taux protéique. Ensemble, nous avons remis à plat pas mal de choses, et les modifications de pratiques ont porté leurs fruits » explique Bertrand Rouxel, en charge du suivi du troupeau de 65 Prim’Holstein.

Génisses : + 300 g de GMQ

En premier lieu, les associés ont revu le plan d’alimentation des génisses en adoptant le programme Star. « Les pesées trimestrielles au mètre ruban nous ont permis de contrôler l’évolution des performances. Le gain constaté est net : + 300 grammes de GMQ. » Dans la foulée, les éleveurs se sont intéressés aux vaches taries. « Nous avons ajusté les quantités

distribuées et introduit l’aliment Apétal Tarie pour réduire les soucis métaboliques au vêlage et améliorer la santé des veaux. »

Dans le même temps Anthony Salmon, technicien ruminants Le Gouessant a proposé de « mettre en place un suivi vétérinaire avec analyses du pH urinaire, de la glycémie et du béta-oH pour vérifier le profil énergétique des vaches en début de lactation. »

Vaches : + 6 kg de lait par jour

Sur cette base, la complémentation au Dac a été revue pour atteindre au plus vite le pic de lactation. « Les vaches reçoivent aujourd’hui du Cartalim Ban, un vl énergétique 1,06 uF et du Star Max Tan, un correcteur azoté tanné » précise Bertrand.

L’efficacité du plan d’alimentation, contrôlée tous les 45 jours à l’aide de l’outil de pilotage Easy Map, s’est rapidement traduite en productivité « y compris pour les primipares. le niveau moyen d’étable est passé de 26 à 32 kg de lait par vache et par jour. la moyenne économique a grimpé de 8500 à 9600 litres de lait » se réjouissent les éleveurs qui
observent également « une amélioration générale de l’état des vaches. elles sont plus belles et ça se voit ! »

Aujourd’hui, Bertrand et Olivier sont déterminés à maintenir ce niveau de performances. « Nous avons investi du temps et de l’argent, mais nous sommes largement gagnants. » Prochaine étape : améliorer le taux protéique en expérimentant l’usage de Smartamine, une solution nutritionnelle qui permet de rééquilibrer la ration en acides aminés, tout en maîtrisant la consommation de concentrés. Affaire à suivre, à la virgule près, grâce aux indicateurs chiffrés d’Easy Map.

Imprimer

Vous aimerez aussi

Article

Participez au grand débat coopératif 2018

Le grand débat stratégique pour le mouvement coopératif est lancé ! Organisé par La Coopération Agricole et Coop de France – Pole animal, celui-ci à pour objectif de trouver des solutions et s’adapter aux transitions politiques, économiques, numériques et sociétales connues par le monde agricole ces dernières années. Le grand débat coopératif 2018, c’est quoi ? […]

Lire l’article
Article

Terres de Breizh aux Vieilles Charrues 2018

Retrouvez notre marque coopérative bretonne aux Vieilles Charrues 2018 !

Lire l’article
Article

Le drone pour une agriculture de précision

L’agriculture de précision gagne du terrain. Pour tirer le meilleur parti des nouvelles technologies appliquées à la conduite des cultures, Le Gouessant propose une prestation globale : Modul’Drone.

Lire l’article

Partagez ce contenu sur les réseaux sociaux :