Les Actualités

L’été arrive : attention aux coups de chaleur

Le saviez-vous ? L’équilibre thermique d’une poule est proche de 20°C. Dès 24°C de température ressentie, l’animal entre en lutte thermique.

Comment détecter un coup de chaleur ?

Poules avec le bec ouvert, les ailes et les pattes écartées, recherchant les zones de fraîcheur et de courant d’air.

Les premières conséquences :

Chute de consommation et hyperventilation entraînant directement une déshydratation des animaux et une alcalose respiratoire (diminution du pH sanguin) pouvant altérer les performances.

Les premières actions :

  • Consulter la météo ! Attention aux variations brutales de température
  • Limiter le déplacement des poules : diminuer la lumière (à adapter selon le stade de ponte) et éviter de déranger les poules l’après-midi
  • Augmenter la vitesse d’air dans le poulailler en ventilant
  • Décaler les repas aux périodes les plus fraîches de la journée (matin et soir)
  • Veillez à la présence permanente d’eau fraîche (purger aux heures les chaudes)

Consulter votre technicien et/ou votre vétérinaire qui vous proposeront les solutions nutritionnelles adaptées

L’impact des coups de chaleur en ponte est sous-estimé. Ne laissez pas vos poules s'affaiblir pour quelques degrés de trop.

Imprimer

Vous aimerez aussi

Article

Conversion : ils transforment leur bâtiment pondeuses standards

Après avoir mûrement réfléchi leur projet de transformation de l’atelier pondeuses cages, Isabelle et Yann Bourgès ont ouvert les portes de leur bâtiment rénové en poules biologiques.

Lire l’article
Article

Terres de Breizh se fait une place dans le bio

TERRES de BREIZH pénètre le marché Bio de la grande distribution et des réseaux spécialisés avec sa barquette de pommes de terre bretonnes Bio.

Lire l’article
Article

Des méthodes d’élevage alternatives pour réduire les antibiotiques

En supprimant le recours systématique aux antibiotiques, les éleveurs contribuent à améliorer la santé de chacun et à préserver les générations futures de l’antibiotique.

Lire l’article

Partagez ce contenu sur les réseaux sociaux :